Développement langagier de votre enfant

Voici les différentes composantes du langage

Les différentes composantes du langage sont interalliées et interdépendantes des unes des autres.

La phonétique renvoie à la parole et la phonologie au langage. C’est-à-dire qu’ils réfèrent aux sons d’une langue, qui une fois ensemble arrivent à faire des mots.

Par exemple, la prosodie renvoie au rythme, au ton emprunté et à l’intonation, car souvent, une même phrase peut faire sous-entendre différentes intentions. Les phonèmes quant à eux représentent les différents sons dans la langue que nous avons et qui peuvent être similaires à l’audition, par exemple « paire » et « faire ».

Le lexique est la liste des mots d’une langue, le vocabulaire que possède l’enfant.

La sémantique renvoie à la compréhension du sens que l’on attribue au mot.

La morphologie quant à elle est l’unité de sens, la capacité de séparer les mots et ce qui permet de comprendre la logique et les accords. Elle raccourcit, simplifie l’acquisition de nouveaux mots et permet de mieux les reconnaitre, par exemple « re-voir », « re-faire ».

La syntaxe est la combinaison des mots pour arriver à construire une phrase, plus précisément, l’ordre des mots utilisés pour former une phrase complète.

Quelles sont les principales étapes du développement langagier de mon enfant?

Tout débute lorsque le bébé est dans le ventre de sa mère. Déjà, il entend des sons, reconnaît la voix de sa mère.

Dès son premier jour de vie, il émet des pleurs réflexes qui à 2 mois, deviendront son moyen de communiquer ses inconforts. À cet âge, bébé gazouille et au grand plaisir de ses parents, il sourit ! Ses parents lui répètent des mots suivis de gestes qui lui deviendront familiers dès l’âge de 5-6 mois. Il commencera alors à produire des sons (phono) qui ressemblent à des voyelles et des consonnes pour aboutir en babillage, soit des syllabes répétées entre 6 à 10 mois. Il mémorise les mots entendus qui reviennent chaque jour et cela lui permettra même d’en attribuer un sens approximatif (sémantique) même si cité hors contexte à 9 mois. À cet âge, le babillage est varié et c’est ce qui permet une interaction avec lui. Sa capacité de comprendre la logique se développe vers 11 mois et n’aura plus de fin.

Sa compréhension précède sa capacité à produire des mots, mais c’est enfin vers l’âge de 1 an, alors qu’il comprend environ 110 mots, qu’il dira son premier mot (lexique). Jusqu’à 18 mois, lentement, bébé nous surprendra avec une cinquantaine de nouveaux mots (lexique qui s’enrichit). Mais c’est après ces cinquante premiers mots qu’une véritable explosion de son champ lexical verra le jour. Il passera de 50 à 625 mots en 12 mois seulement. Au niveau de la syntaxe, 2 mots se succèderont vers 18 mois pour enfin faire des suites plus complexes vers 30 mois.

C’est de 4 à 6 ans que la parole ainsi que la prononciation de l’enfant se précisent. Enfin, c’est à l’école primaire qu’il apprendra le sens figuré des mots Il enrichira son vocabulaire en apprenant de nouveaux mots et formuler de véritables récits cohérents.

Retour au développement de l'enfant