Développement du cerveau de votre enfant

 

Vous saviez qu’à la naissance, le cerveau de votre bébé est à 25% de sa masse de l’âge adulte?

En fait, il y a énormément de neurones et de synapses, mais beaucoup moins de myéline. Au fil des années, le cerveau de votre enfant fera un grand ménage de ces neurones et les différentes zones de son cerveau commenceront à se définir dues à une production de myéline!

Qu’est-ce que c’est qu’un neurone?

Ce que l’on appelle matière grise est en fait le neurone. Le développement des neurones de votre bébé débute à la 25èmesemaine de votre grossesse.

 Qu’est-ce que c’est une synapse?

Une synapse est une connexion entre les neurones. Ce que l’on appelle la synaptogenèse est la création des liens entre les neurones. Cette production a lieu dès le 3èmetrimestre de votre grossesse. Votre bébé naît avec une quantité phénoménale de synapses!

Qu’est-ce que c’est de la myéline?

En fait, la myélinisation est la fabrication de la myéline. La myéline est la couche de gras qui est autour de l’électricité, ce qui facilite le passage des synapses. La myéline se développe dès le milieu de votre grossesse et continue plusieurs années ensuite après la naissance.

                                                                                                                                                                                                                  Source Wikipédia

 

Saviez-vous que le cerveau comporte différents lobes?

Le lobe occipital, le lobe pariétal, le lobe temporal ainsi que le lobe frontal. Les différentes parties du cortex se développent à différentes vitesses. Il se développe de l’arrière vers l’avant, du lobe occipital au lobe frontal. Le lobe frontal est le gestionnaire du cerveau et il se développe jusqu’à la fin vingtaine de votre enfant.

Voici une excellente illustration des différents lobes:

 

                                                                                                                                                                                                                          Source Wikipédia

À quoi sert le lobe occipital?

Il a la capacité de bien percevoir les objets qui nous entourent selon leur orientation, leur forme, leur couleur, la distance à laquelle ils se trouvent ainsi que leur emplacement dans l’environnement.

À quoi sert le lobe temporal?

 Il a la capacité de se souvenir de ce que l’on vit au quotidien et de ce que l’on apprend. Il y a la mémoire épisodique (évènements de notre vie personnelle) et la mémoire sémantique (concepts). Il a la capacité également des fonctions langagières.

À quoi sert le lobe pariétal?

 Il a les capacités à coordonner des activités gestuelles volontaires dirigées vers un but (les différentes praxies). Il permet une bonne analyse visuelle et spatiale tout comme le lobe occipital.

À quoi sert le lobe frontal?

 Il a la capacité des cognitions sociales, un processus aidant à comprendre les gens qui l’entourent et les interactions sociales. Il joue également un rôle sur les différentes attentions (sélective, soutenue, partagée et vigilance). Ce lobe a comme objectif de coordonner efficacement les autres fonctions cognitives, tel un gestionnaire du cerveau.

Est-ce que le cerveau de mon enfant est plus fragile quand il est bébé?

Nous pouvons parler ici de la plasticité du cerveau. Ce qui signifie sa capacité à se modifier et à se réorganiser selon les expériences.

Plus votre enfant est jeune, plus chaque partie de son cerveau apprend et demeure plus flexible. Son cerveau se réorganise plus facilement, chaque section est moins définie à des tâches précises. Plus votre enfant vieillit, plus chaque partie se spécialise et il sera plus difficile de se réorganiser.

Les différents lobes du cerveau de votre enfant sont donc plus vulnérables si un lobe en particulier est en plein développement. C’est ce que l’on appelle la période sensible.

Prenez par exemple, un adolescent qui reçoit un coup devant la tête pendant le plein développement de son lobe frontal. Il sera sujet de commotion et donc plus fragilisé étant donné la période sensible dont il est sujet.

 

 

 

Retour au développement de l'enfant